Women Deliver 2019: édition canadienne pour la conférence sur l’égalité des sexes

0
46

Les chefs d’État de quatre nations ont côtoyé de jeunes leaders et des défenseures de la base alors que des personnes déléguées de 165 pays ont officiellement inauguré la conférence Women Deliver 2019.

Women Deliver 2019, la plus grande conférence sur l’égalité des sexes et la santé, les droits et le bien-être des filles et des femmes, s’est ouverte avec plus de 8.000 dirigeantes et dirigeants mondiaux, influenceuses, défenseures, universitaires, activistes et journalistes rassemblés à Vancouver. Plus de 100.000 personnes participant à un dialogue à l’échelle mondiale par l’intermédiaire d’événements relayés par satellite et par WDLive, le volet virtuel de la conférence. On prévoit que 1.400 jeunes de 139 pays prendront part à titre de personnes déléguées à la conférence Women Deliver 2019, au cours de laquelle chaque activité plénière et la plupart des activités en parallèle mettront en vedette au moins une jeune personne.

La conférence mettra l’accent sur le pouvoir et sur les façons dont il peut favoriser ou entraver le progrès et le changement, et comment les sociétés doivent redéfinir le concept de « pouvoir » et l’utiliser comme une force pour le bien.

La conférence examinera l’exercice du pouvoir à trois niveaux distincts :
– Le pouvoir de l’individu : pouvoir individuel, l’estime de soi et la capacité d’agir des filles et des femmes. Elle évaluera aussi comment renforcer ce pouvoir.

– Le pouvoir structurel : analyse et remise en question des systèmes de pouvoir, notamment les structures politiques, économiques et sociales, en cernant les entraves à l’équilibre des rapports de force et les possibilités de progrès.

– Le pouvoir des mouvements : exploration du pouvoir des mouvements, les façons dont nous pouvons influencer la conscience critique et les moyens pour tirer parti de l’action collective et provoquer le changement.

Même si la conférence Women Deliver 2019 et le dialogue mondial qui s’y rattache mettront l’accent sur la question du pouvoir, la conférence proposera des solutions pour combler les lacunes liées à un vaste éventail d’enjeux déterminants pour l’égalité entre les sexes : l’autonomisation économique, les femmes et l’environnement, l’alimentation, l’éducation, la participation politique, la prévention de la violence fondée sur le sexe, la santé (y compris la santé et les droits reproductifs et sexuels), les droits de la personne et beaucoup plus.

« Women Deliver 2019 est bien plus qu’une conférence : c’est une étape importante dans la marche vers l’égalité des sexes, lors de la conférence de presse d’ouverture de l’événement. Nous avons tous le pouvoir de contribuer à un monde plus équitable sur le plan des sexes. Si nous mettons en œuvre notre pouvoir individuel et notre pouvoir collectif audacieusement, intelligemment et dans un esprit de collaboration, le progrès suivra. »
Katja Iversen, Présidente et Directrice Générale de Women Deliver

« La conférence Women Deliver sera une semaine vraiment historique. J’ai hâte de me joindre à de nombreux dirigeants et défenseurs de la base qui ont consacré leur vie à la défense et à la promotion des droits des femmes », a déclaré Justin Trudeau, Premier ministre du Canada. « Nous savons que nous ne pouvons pas lever le pied de la pédale, pas même pour un moment. Je serai à la conférence pour montrer que le leadership du Canada en matière d’égalité des sexes ne va nulle part et que nous ne nous contentons pas de prendre la parole, nous ne faisons que renforcer notre position. »

« Cette conférence est également une occasion de mobiliser contre ceux qui renforcent les structures du pouvoir patriarcal, rejettent le multilatéralisme et s’opposent à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes », a déclaré Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d’ONU Femmes. « C’est un endroit où les défenseurs de tous les secteurs de la société peuvent s’unir pour faire échec à la répression. »

« En tant que jeune femme, militante et dirigeante de Women Deliver Young Leader, je suis fière de participer à la séance plénière d’ouverture afin de donner une visibilité au plaidoyer mené par les jeunes et aux solutions pour l’égalité des sexes dans le monde entier. En tant que Zambienne de 18 ans, je représente non seulement l’avenir mais le présent du leadership des jeunes. Les jeunes sont particulièrement bien placés pour perturber la dynamique du pouvoir, faire avancer PROGRESS sur des problèmes profondément enracinés et apporter un changement pour les filles et les femmes du monde entier », a déclaré Natasha Chibesa Wang Mwansa, responsable de Women Deliver Young.

« La conférence Women Deliver 2019 est un tournant décisif pour l’égalité des sexes. Elle a rassemblé des milliers de personnes du monde entier afin de trouver des solutions aux obstacles auxquels les femmes, les filles et les peuples diversifiés sont toujours confrontés », a déclaré  Maryam Monsef, ministre de Développement international et ministre de la femme et de l’égalité des genres. « Nous sommes impatients de poursuivre notre travail avec les gouvernements, les entreprises, les organisations caritatives, la société civile et chaque Canadienne afin de laisser un héritage à la suite de Women Deliver qui autonomisera les femmes, renforcera les familles et les communautés et créera des changements durables bénéfiques pour tous. ”

La conférence a amorcé un dialogue à l’échelle mondiale par l’intermédiaire d’événements retransmis par satellite et par la participation virtuelle à la conférence. Jusqu’à maintenant, plus de 186 activités sur six continents ont été inscrites comme événements retransmis par satellite; on estime qu’elles joindront plus de 82.000 personnes.

Le Canada a déployé des efforts particulièrement soutenus afin de susciter un engagement communautaire en rapport avec la conférence par l’intermédiaire de la campagne Mobilisation canadienne Women Deliver 2019. Avec des événements dans chaque région et dans la plupart des provinces et territoires, des milliers de Canadiennes et de Canadiens se sont regroupés durant la dernière année pour faire progresser les échanges sur l’égalité des sexes.