Ventes de mai : deux diamants absolument exceptionnels

0
313
Oval D-Flawless diamond ring - 51.71 carats - Sothebys Magnificent Jewels and Noble Jewels 15 May 2018

En février de cette année, Sotheby’s Diamonds, enseigne spécialisée dans la vente
de diamants d’exception, a dévoilé un diamant blanc extrêmement rare de 102,34 carats. Cette pierre est le seul diamant rond brillant de plus de 100 carats connu au monde, parfait au regard des quatre critères qui déterminent la valeur et la rareté d’un diamant, plus connu sous la dénomination « 4C ». Deux mois plus tard, le magnifique diamant, décrit par Patti Wong, Présidente de Sotheby’s Diamonds, comme un « chef-d’œuvre de la nature », a trouvé un acheteur lors d’une transaction privée. L’identité de ce nouveau propriétaire ne peut être révélée, cependant le prix par carat réalisé par le diamant a largement dépassé le prix record par carat existant pour un diamant blanc vendu aux enchères (le prix record par carat aux enchères, établi à Sotheby’s Hong Kong en 2013, est de 260’252 US$).

Outre la vente de cette exceptionnelle pierre, Sotheby’s présentera également lors de sa vente de Haute Joaillerie au mois de mai à Genève deux exceptionnels diamants blancs, pesant chacun plus de 50 carats et possédant la même extraordinaire couleur et la même clarté si recherchées que le diamant de 102,34 carats acheté chez Sotheby’s Diamonds.
La première de ces deux pierres est un diamant rond de taille brillant pesant 51,71 carats, qui se positionne au deuxième rang des diamants les plus gros dans sa catégorie (taille brillant, couleur D, et clarté exceptionnelle) jamais apparu lors d’une vente aux enchères. La deuxième pierre, également considérée comme parfaite selon les critères « 4C », pèse 50,39 carats et est de forme ovale. Il s’agit de la seconde plus importante pierre ovale jamais proposée aux enchères.
Les deux diamants seront présentés lors de la vente Magnificent Jewels and Noble Jewels le 15 mai à Genève. La première pierre de taille brillant est estimée entre 7,8 et 9 millions CHF et la seconde, de taille ovale, est estimée entre 7 et 7,6 millions CH.
A propos de la vente du diamant de 102,34 carats, Patti Wong, fondatrice et présidente de Sotheby’s Diamonds, a commenté, « Au premier abord, l’acheteur de ce diamant – tout comme chacune des personnes qui l’ont aperçu – était hypnotisé. L’existence de diamants tels que celui-ci, datant de la même époque que la création de la terre et possédant une telle vie et brillance en eux qu’ils reflètent toujours un maximum de feu pour ceux qui les regardent, est difficile à croire. Une rareté dans le monde mythique des pierres de 100 carats, ce diamant est une merveille qui démontre la capacité de l’homme à pouvoir façonner les créations de la nature en des objets d’une beauté extraordinaire ».

S’exprimant avant la vente de Genève, David Bennett, Président international pour la Haute Joaillerie chez Sotheby’s, a déclaré, « Témoins de l’effet qu’a pu produire l’extraordinaire pierre de 102,34 carats sur les personnes qui ont eu la chance de l’observer, nous nous réjouissons de présenter deux autres diamants blancs si impressionnants. Ces derniers comptent parmi les plus gros diamants blancs d’une telle qualité jamais mis en vente sur le marché des enchères. Depuis toujours, les diamants d’une telle importance ont fasciné aussi bien les collectionneurs que les grands connaisseurs et cet engouement se poursuit à ce jour. »

Les deux diamants qui seront présentés en mai à Genève sont de couleur D (couleur la plus convoitée pour des diamants blancs), d’une clarté exceptionnelle et appartiennent à la rare catégorie des diamants de type IIa, composée de moins de 2% des diamants de qualité gemme. Ces derniers sont d’une exceptionnelle pureté chimique et possèdent souvent une extraordinaire transparence optique. Les deux diamants ont été découverts et acquis au Botswana.
L’importante tâche de tailler des diamants a été effectuée à Anvers, à partir de pierres brutes de 196 carats (pour le diamant rond brillant) et de 155 carats (pour le diamant de taille ovale). Selon l’Institut  Gémmologique d’Amérique (GIA), la taille, le polissage et la symétrie des deux pierres sont excellents. Ces critères sont d’une importance primordiale, car ils permettent à la lumière de traverser la pierre sans entrave, donnant un effet de brillance époustouflant. Chacune des pierres a reçu la plus haute distinction pour sa catégorie : le diamant rond a été déclaré « XXX », meilleure certification pour les diamants ronds, et la pierre ovale a reçu la mention « XX », le summum pour les diamants de cette forme.
Lors de la taille des plus gros diamants bruts, l’artisan s’efforce le plus souvent de conserver, autant que possible, le plus haut nombre de carats. Pour cette raison, un tailleur choisira plutôt une forme allongée (telle qu’un taille coussin, poire ou émeraude). Ici, en revanche, les tailleurs ont choisi des formes rondes et ovales, qui font ressortir l’immense beauté naturelle de ces pierres.
Ces deux formes sont les plus convoitées sur le marché : le prix record par carat pour un diamant vendu aux enchères est détenu par un diamant de taille ovale ; et les diamants de taille rond brillant – qui révèlent toute la brillance et la vie de la pierre, sont les plus recherchés de tous.

Pesant 102,34 carats, cette pierre représentait le diamant blanc le plus rare jamais offert sur le marché, et le plus gros diamant de couleur « D » et de clarté « Flawless » connu au monde. La plus importante pierre de ce type ayant été certifiée par le GIA, elle répond à toutes les exigences selon lesquelles les diamants sont jugés. Elle est certifiée couler « D » (couleur la plus recherchée pour les diamants blancs) et de clarté exceptionnelle (la mention « Flawless » est réservée pour les pierres absolument pures et parfaites). La
taille et la symétrie sont également incomparables. La demande pour les diamants d’exception, y compris les diamants blancs, a été particulièrement forte ces dernières années.

En octobre 2013, Sotheby’s a établi le prix record par carat pour un diamant blanc aux enchères (260’252 US$ par carat), lors de la vente pour 30,8 millions de dollars d’un diamant blanc ovale pesant 118,28 carats à Hong Kong. L’année dernière, 91% des diamants blancs proposés aux enchères par Sotheby’s ont trouvé preneur, et la moitié de ces pierres ont dépassé leurs estimations hautes.

PARTAGER
Article précédentLe chef de l’ONU en Chine
Article suivantBIT: Un site web pour aider les migrants
Catherine Fiankan-Bokonga est la Directrice de publication et la Rédactrice en chef de Klvin Mag, distribué sur l’ensemble du territoire suisse depuis septembre 2016. Elle est aussi correspondante de France 24 & différents médias au Palais des Nations à Genève. Elle est Vice-Présidente élue de l’Association des Correspondants Accrédités auprès des Nations Unies (ACANU) et du Club Suisse de la Presse. Elle a été Vice-Présidente de l’Association de la Presse Etrangère en Suisse et au Lichtenstein (2013-2015).