ONU: Message d’alerte à l’intention du monde

Auteur: Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

0
761
Secretary-General António Guterres addresses the National Assembly of the Central African Republic in the capital, Bangui. UN Photo/Eskinder Debebe. 27 October 2017

Chers amis du monde entier,

Je vous souhaite une Bonne Année. 

Lorsque je suis entré en fonctions, il y a un an, j’ai lancé un appel pour faire de 2017 une année de paix. C’est malheureusement – et radicalement – l’inverse qui s’est produit.

En ce premier jour de l’année 2018, ce n’est pas un appel que je lance : c’est un message d’alerte, une alerte rouge pour notre monde.

Les conflits se sont envenimés et de nouveaux dangers sont apparus. Partout dans le monde, les craintes suscitées par les armes nucléaires n’ont jamais été aussi fortes depuis la fin de la guerre froide. Les changements climatiques sont plus rapides que nous. Les inégalités sont toujours plus fortes. Nous assistons à des violations graves des droits de l’homme. Le nationalisme et la xénophobie progressent. Tous ces éléments s’additionnent alors que nous devons faire face à un paradoxe de notre époque : les problèmes deviennent planétaires alors que les personnes se replient sur elles-mêmes. 

En ce début d’année 2018, j’appelle à l’unité. Je suis intimement convaincu que nous pouvons rendre notre monde plus sûr. Nous pouvons résoudre les conflits, surmonter la haine et protéger nos valeurs communes. Mais nous devons être unis pour y parvenir.

J’exhorte les dirigeants de tous les pays du monde à prendre la résolution suivante, pour cette nouvelle année : Réduire les écarts. Surmonter les divisions. Reconstruire la confiance en réunissant les peuples autour d’objectifs communs. L’unité est la voie à suivre : notre avenir en dépend.

Je vous souhaite la paix et la santé en 2018. Je vous remercie. Shokran. Xie Xie. Merci. Spasiba. Gracias. Obrigado.

PARTAGER
Article précédentLeila Zerrougui nommée chef de la MONUSCO (RDC)
Article suivantUNICEF: Une femme à la tête de l’organisation dédiée aux enfants
Catherine Fiankan-Bokonga est la Directrice de publication et la Rédactrice en chef de Klvin Mag, distribué sur l’ensemble du territoire suisse depuis septembre 2016. Elle est aussi correspondante de France 24 & différents médias au Palais des Nations à Genève. Elle est Vice-Présidente élue de l’Association des Correspondants Accrédités auprès des Nations Unies (ACANU) et du Club Suisse de la Presse. Elle a été Vice-Présidente de l’Association de la Presse Etrangère en Suisse et au Lichtenstein (2013-2015).