Journée internationale de la protection de la couche d’ozone

0
1118
Le soleil brille dans le ciel partiellement nuageux du Tennessee, aux États-Unis d'Amérique. Photo ONU/N. Kollar

Gardons la tête froide et poursuivons nos efforts

Le thème de la Journée internationale de la protection de la couche d’ozone (16 septembre) de 2018 est un cri de ralliement exhortant à poursuivre les travaux exemplaires menés pour la protection de la couche d’ozone et du climat dans le cadre du Protocole de Montréal.

Keep cool and carry on

Le thème revêt deux connotations : le travail de protection de la couche d’ozone protège également le climat et le Protocole de Montréal est un traité « cool », comme en témoignent les réussites exceptionnelles et le succès inégalé de cette convention internationale.

La couche d’ozone se trouve dans la haute atmosphère terrestre et protège contre les rayonnements ultraviolets du soleil, nocifs pour les êtres vivants.

L’abandon progressif des substances qui appauvrissent la couche d’ozone a non seulement aidé à protéger la couche d’ozone pour les générations actuelles et futures mais a également contribué aux efforts déployés par la communauté internationale pour faire face aux changements climatiques. Les efforts de protection de la couche d’ozone ont contribué de manière significative à l’atténuation des changements climatiques en évitant une quantité estimée à plus de 135 milliards de tonnes d’émissions de dioxyde de carbone entre 1990 et 2010.

Consérvate cool y continua

Le Protocole de Montréal est en passe de contribuer davantage à la lutte contre le réchauffement climatique grâce à l’Amendement de Kigali qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019 et devrait éviter une augmentation des températures à hauteur de 0,5 ° C avant la fin du siècle tout en protégeant la couche d’ozone.

住,继续前行
蒙特利尔议定书