Façonner la paix ensemble

0
122
Depuis 2002, la Journée internationale de la Paix commence à l'ONU par une cérémonie en présence du secrétaire-général qui fait sonner la Cloche de la Paix. UNPhoto/Manuel Elias

Chaque année, de nombreux pays célèbrent le 21 septembre, la Journée internationale de la Paix. En 1981, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré que cette date serait consacrée au renforcement des idéaux de Paix au sein de toutes les nations. Plus que jamais le monde a besoin d’être solidaire pour combattre la pandémie du COVID-19 en cette année où est fêtée le 75ème anniversaire de l’ONU.

Pour les Nations Unies, 2020 devait être une année d’écoute et d’apprentissage. A l’occasion de son anniversaire, l’ONU avait invité des millions de personnes dans le monde à se joindre à la campagne ONU75, une vaste conversation mondiale sur la construction d’un avenir pacifique et prospère pour tous. Mais la pandémie a plongé la planète dans la tourmente et tout a été chamboulé.

Appel à un cessez-le-feu

Au mois de mars, le chef de l’ONU a lancé un appel à tous les belligérants du monde à déposer les armes et œuvrer en faveur de l’harmonie. Cet appel a été relayé par de nombreuses chancelleries et ONG qui considèrent cette situation comme une opportunité de conclurent des accords de paix. Dans les nombreuses zones ravagées par la guerre, les systèmes de santé se sont effondrés. Les réfugiés et toutes les personnes déplacées sont particulièrement vulnérables. Un plan mondial de réponse humanitaire au COVID-19 a été lancé à la même période. Il a été mis à jour au mois de mais et porté de 2 à 6,7 milliards de dollars.

Façonner la Paix ensemble

Le thème de cette Journée 2020 est « Façonner la paix ensemble ». Antonio Guterres demande aux peuples du monde de « partager la compassion, la gentillesse et l’espoir face à la pandémie ». Le Secrétaire de général de l’ONU espère que tout le monde va se tenir aux côtés de l’organisation pour lutter contre les tentatives d’utilisation du virus pour promouvoir la discrimination ou la haine. Durant la 75ème Assemblée Générale des Nations Unies qui se tient actuellement virtuellement, le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, interviendra à différentes reprises, en particulier le 23 septembre, pour faire le point sur la situation sanitaire ainsi que sur les avancées en matière de recherche de vaccin.

Solidarité et coopération entre pays, secteurs et générations sont nécessaires pour gagner ce nouveau combat contre la pire crise de santé publique de notre époque. Au 20 septembre, l’OMS constatait 30.675.675 de cas COVID-19 confirmés dans le monde, dont 954.417 morts.