Direction de l’OMC : Duel de femmes en perspective

0
128
Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Crédit photo @CTB

Déclenché le 14 mai après l’annonce du chef de l’Organisation Mondiale du Commerce de quitter ses fonctions, un an avant le terme de son mandat, la première étape du processus de sélection d’un nouveau Directeur général vient de s’achever en retenant cinq candidats parmi lesquels trois femmes.

Vendredi 18 septembre, une certaine effervescence régnait dans la vaste salle de réunion de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sise au bord du lac Léman à Genève. Le Président du Conseil général, l’Ambassadeur David Walker de Nouvelle-Zélande et ses deux co-facilitateurs, les Ambassadeurs Dacio Castillo du Honduras et Harald Aspelund de l’Islande, ont révélé les noms des candidats qui ont obtenu le plus large soutien de la part des Membres de l’organisation.

Processus

Le 31 juillet, le Conseil général de l’OMC avait décidé que les consultations des Etats-membres auraient lieu durant une période de deux mois, commençant le 7 septembre. Le processus comporte trois étapes. La première consiste à réduire le nombre de candidats de huit à cinq, puis à deux, avant qu’un consensus ne soit atteint pour décider qui deviendra le 7e Directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce. 

Cinq candidats encore en lice

Lors des consultations confidentielles, les membres de la Troïka, les Ambassadeurs Walker de Nouvelle-Zélande, Castillo du Honduras et Aspelund d’Islande ont posé à chaque délégation une seule question : « Quels sont vos candidats préférés ? » Les membres de l’OMC ont indiqué que les cinq personnalités qui devraient rester en lice sont les candidates Ngozi Okonjo-Iweala du Nigéria, Amina C. Mohamed du Kenya et Yoo Myung-hee de la République de Corée, ainsi que les représentants du Royaume d’Arabie Saoudite, Mohammad Maziad Al-Tuwaijri, et Liam Fox du Royaume-Uni.

Deuxième tour de consultations

La deuxième phase de consultations débutera le 24 septembre et se poursuivra jusqu’au 6 octobre. Pendant ce temps, les membres seront invités, lors des consultations confidentielles, à exprimer leurs préférences en vue de ramener le nombre de candidats à deux. À la suite de cette étape, une autre réunion des chefs de délégation sera convoquée durant laquelle les noms des finalistes seront annoncés aux membres de l’OMC. Le calendrier de la troisième et dernière série de consultations sera également fixée à cette occasion. L’objectif ultime de ce processus mesuré et clairement défini est d’obtenir une décision consensuelle des membres sur le prochain Directeur général.

Selon des diplomates accrédités auprès de l’OMC, qui souhaitent conserver l’anonymat, le duel final sera certainement féminin. Il opposerait la représentante nigériane, Ngozi Okonjo-Iweala, à la candidate coréenne, Yoo Myung-hee.