DG de l’OMC : Huit candidats pour un fauteuil

0
78
World Trade Organization's building. Photo/WTO

Le 14 mai dernier, en plein confinement, l’actuel directeur général de l’OMC, Roberto Azevedo, a informé les 164 membres de l’organisation de son intention de quitter pour des raisons personnelles ses fonctions un an avant le terme de son second mandat, soit le 31 août 2020. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe car d’une part, aucun signe avant-coureur n’avait permis d’anticiper la décision du brésilien et, d’autre part, l’institution déjà fragilisée par la montée du protectionnisme se voit forcée d’identifier rapidement la personnalité idéale pour restaurer sa crédibilité et relever de multiples défis.

L’échéance pour le dépôt des candidatures s’est terminée le 8 juillet à minuit. Huit candidats sont désormais en compétition pour diriger le gendarme du commerce international. Trois africains (Egypte, Kenya, Nigéria), deux européens (Moldavie, Royaume-Uni), une asiatique (République de Corée), un arabe (Royaume d’Arabie Saoudite) et un sud-américain (Mexique). Ils effectueront leur présentation devant l’ensemble des membres de l’OMC les 15-16 et 17 juillet.

Le Président du Conseil général, l’ambassadeur néo-zélandais David Walker, a annoncé le 10 juillet le calendrier des prochaines étapes du processus de sélection visant à choisir un successeur au Directeur général sortant. Après discussion avec les Etats-membres, il a été décidé que la durée de la campagne serait raccourcie d’un mois. Cela signifie que les candidats auront jusqu’au 7 septembre pour se faire connaître des membres de l’OMC. A partir de cette date, le processus entrera dans sa troisième et dernière phase qui est celle durant laquelle un consensus devra être trouvé autour d’un candidat. Cette période ne devrait pas aller au-delà du 7 novembre. En attendant, un dirigeant provisoire, désigné parmi les directeurs-adjoints, assurera certainement l’intérim quand Roberto Azevedo partira fin août.

Pour en savoir plus sur l’OMC : www.wto.org