Des conférences de presse à l’ONU organisées pour les collégiens

Auteur: Fondation Eduki

0
941

A l’entrée de l’ONU, un groupe de jeunes est sur le point d’entrer. Tous viennent assister à la conférence des Jeunes Reporters à l’ONU, dont la thématique porte cette fois sur l’Humanitaire.

La sécurité passée, ils se prennent en photo avec les badges reçus à leur nom. Pour nombre d’entre eux, c’est la première fois qu’ils franchissent l’enceinte du Palais. Le bâtiment est impressionnant. Quelques paons, vestiges animaliers de l’époque de Gustave Revilliod, les saluent d’une belle roue arc-en-ciel.

Dans la salle apprêtée pour l’occasion, la médiatrice et les deux oratrices les attendent. La médiatrice, chargée de communication à l’ONU et ancienne journaliste, chauffe la salle : « Qui d’entre vous nous vient droit du Collège André-Chavannes ? 10 élèves ? Bienvenue ! Quant au Collège Calvin ? Ah, une personne, courageux ! Nous vous rappelons l’exercice : une brève présentation de l’actualité par les orateurs, puis nous comptons sur vous pour poser des questions pertinentes, dérangeantes, réfléchies, en vrais journalistes ». Et les questions des jeunes de 15 ans fusent.  Il faut dire que les présentations sont de haut niveau : le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) plante le décor, alors que l’ONG APOPO propose un exemple concret de déminage au moyen de rats. Les questions portent principalement sur la thématique du jour : l’Humanitaire. L’efficacité de l’aide apportée par les pays occidentaux est remise en question par les jeunes. Des questions plus personnelles sont également posées par quelques élèves intéressés par le métier.

Mais l’exercice ne s’arrête pas là. Les jeunes, provenant à chaque fois d’une dizaine d’établissements scolaires différents, rédigent ensuite des articles de presse dont les meilleurs seront publiés dans le magazine interne de l’ONU, le UN special, réalisent des émissions pour la radio universitaire Fréquence Banane, partenaire de l’activité ou, plus simplement, élaborent des présentations orales destinées au reste de leur classe.

C’est la Fondation Eduki, le Perception Change Project de l’ONU ainsi que le service d’information de l’ONU qui proposent cette nouvelle activité, créée en 2016 et dont le but est de sensibiliser les jeunes au travail des organisations internationales. Une manière différente d’aborder la coopération, par le biais de mises en situation concrète. Pour la rentrée prochaine, des thématiques variées attendent les jeunes reporters. Traite des êtres humains, Accord de Paris, énergie propre, camps de réfugiés : autant de sujets directement liés à l’actualité et qui ne manqueront pas de passionner les jeunes journalistes en herbe.

Pour en savoir plus: www.eduki.ch/fr/la-cooperation-internationale-pour-les-jeunes/528

 

PARTAGER
Article précédentCampagne mondiale pour des démocraties fortes
Article suivantAux Arts citoyens! « Learning from Timbuktu »
Catherine Fiankan-Bokonga est la Directrice de publication et la Rédactrice en chef de Klvin Mag, distribué sur l’ensemble du territoire suisse depuis septembre 2016. Elle est aussi correspondante de France 24 & différents médias au Palais des Nations à Genève. Elle est Vice-Présidente élue de l’Association des Correspondants Accrédités auprès des Nations Unies (ACANU) et du Club Suisse de la Presse. Elle a été Vice-Présidente de l’Association de la Presse Etrangère en Suisse et au Lichtenstein (2013-2015).