COVID-19: 1er Portefeuille de médicaments à but non lucratif

0
235
Licensed Chemical owner, Felix, in his shop. Odumase, Ghana. Photo/Novartis

Lancé par l’entreprise suisse Novartis, le portefeuille comprend 15 médicaments génériques de la division Sandoz, délivrés sans ordonnance (OTC). Il sera vendu sans aucun profit aux gouvernements, organisations non gouvernementales et autres clients institutionnels de 791 pays jusqu’à ce qu’un vaccin ou un traitement curatif soit disponible.

Le pharma suisse Novartis a annoncé une nouvelle initiative visant à donner accès aux patients de pays à faibles revenus et à revenus intermédiaires à des médicaments abordables pour traiter les principaux symptômes du COVID-19. Ce besoin s’avère crucial en l’absence de vaccin ou de traitement curatif. L’inflammation et les problèmes respiratoires liés au Coronavirus peuvent engendrer de graves complications médicales, voire entraîner la mort dans certains cas, ce qui met à très rude épreuve les systèmes de santé fragiles.

Le portefeuille comprend des médicaments pour le traitement des maladies gastro-intestinales, des symptômes respiratoires aigus, de la pneumonie ainsi que des chocs septiques. Ils ont été choisis en fonction de leur pertinence clinique et de leur disponibilité afin de garantir que la demande puisse être satisfaite au niveau mondial. Il sera proposé en complément de Novartis Access (médicaments brevetés ou non contre les principales maladies chroniques).

«Cette initiative s’inspire de notre engagement mondial de maintenir des prix stables sur un ensemble de médicaments essentiels utilisés pour traiter les patients atteints de COVID-19» Richard Saynor, CEO de Sandoz.

Les pays auront la possibilité de sélectionner les médicaments qui répondent à leurs besoins en matière de soins de santé. Pour être éligible, il faut figurer sur la liste des pays à faibles revenus et à revenus intermédiaires de la Banque Mondiale. La pandémie exerce une pression extrême sur les systèmes de santé des pays à faibles revenus et à revenus intermédiaires. Cette initiative vient compléter le COVID-19 Response Fund précédemment lancé par Novartis pour soutenir les travailleurs de santé et les communautés dans le cadre de plus de 50 projets à travers le monde.

Par ailleurs, Novartis participe à deux initiatives de recherches intersectorielles majeures: l’accélérateur thérapeutique COVID-19 (COVID-19 Therapeutics Accelerator), coordonné par la Fondation Bill & Melinda Gates, Wellcome et Mastercard, ainsi qu’un partenariat de recherche COVID-19 lancé par l’Innovative Medicines Initiative (IMI). La société soutient également séparément des recherches cliniques en lien avec le COVID-19 et portant sur plusieurs de ses médicaments.

En outre, AveXis, l’unité de thérapie génique de Novartis, a conclu un accord de fabrication avec Massachusetts Eye and Ear et le Massachusetts General Hospital pour produire son nouveau candidat vaccin génétique COVID-19 appelé AAVCOVID.

Le portefeuille de médicaments COVID-19 est la contribution la plus récente de Novartis à l’effort mondial pour combattre la pandémie et soutenir la stabilité des systèmes de santé. La société s’est engagée à donner plus de 40 millions de dollars pour venir en aide aux communautés du monde entier touchées par la pandémie.

PARTAGER
Article précédentDG de l’OMC : Huit candidats pour un fauteuil
Article suivantDirection de l’OMC : La sélection se poursuit
Catherine Fiankan-Bokonga est la Directrice de publication et la Rédactrice en chef de Klvin Mag, distribué sur l’ensemble du territoire suisse depuis septembre 2016. Elle est aussi correspondante de France 24 & différents médias au Palais des Nations à Genève. Elle est Vice-Présidente élue de l’Association des Correspondants Accrédités auprès des Nations Unies (ACANU) et du Club Suisse de la Presse. Elle a été Vice-Présidente de l’Association de la Presse Etrangère en Suisse et au Lichtenstein (2013-2015).