Assemblée Générale des Nations Unies: Une femme élue présidente

0
910
La ministre des Affaires étrangères de l'Equateur, María Fernanda Espinosa Garcés, nouvellement élue Présidente de la 73e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, s’adresse aux États membres. Photo ONU/Loey Felipe

La Ministre des Affaires étrangères de l’Équateur, María Fernanda Espinosa Garcés, est la quatrième femme en 73 ans d’histoire des Nations Unies à être élue Présidente de l’Assemblée Générale, principale instance délibérante et décisionnaire de l’ONU.

S’adressant aux délégués, elle a dédié son élection à « toutes les femmes dans le monde politique » qui font face aux attaques des médias et d’autres politiciens, « marquées par la discrimination et le machisme ».

Il n’y a eu que trois autres Présidentes de l’Assemblée générale. En 1953, Vijaya Lakshmi Pandit, de l’Inde, en 1969, Angie Brooks du Libéria et en 2006, Haya Rashed Al Khalifa du Bahreïn.

Les 193 États membres de l’ONU sont tous représentés à l’Assemblée générale et travaillent ensemble sur un large éventail de questions internationales. En septembre de chaque année, les dirigeants mondiaux se réunissent pour le débat général annuel.

PARTAGER
Article précédentRenforcer la démocratie à travers le monde
Article suivantLa moitié des pauvres dans le monde sont des enfants
Catherine Fiankan-Bokonga est la Directrice de publication et la Rédactrice en chef de Klvin Mag, distribué sur l’ensemble du territoire suisse depuis septembre 2016. Elle est aussi correspondante de France 24 & différents médias au Palais des Nations à Genève. Elle est Vice-Présidente élue de l’Association des Correspondants Accrédités auprès des Nations Unies (ACANU) et du Club Suisse de la Presse. Elle a été Vice-Présidente de l’Association de la Presse Etrangère en Suisse et au Lichtenstein (2013-2015).